Une séance de chant

par le-cartable-de-focibels  -  22 Août 2017, 15:13  -  #La voix

Le chant correspond au niveau (Modulations vocales). Voir les documents d’accompagnement sonores chez Fuzeau.

Les paroles sont accessibles.

La partition respecte les tessitures et les écarts de voix (que l’on peu travailler en classe)

Une remarque proposée par un élève doit être reformulée si elle conduit le groupe vers l’évocation d’un autre problème.

Echauffement : Les difficultés mélodiques de la partition peuvent être isolées pour être abordées au préalable dans l’échauffement vocal.

Pour être opérationnel et moins cadré on propose le temps de préparation corporelle en silence. Les exercices sont alors faits par mimétisme ou même en autonomie sur un long terme. Veiller à la localisation de l’activité : les tables empêchent l’aisance. On préfèrera un coin de regroupement dans ou hors la classe.

Les modèles vocaux et gestuels sont à varier et approfondir tout au long du module de chant. On mettra l’accent sur le non chant : mettre en parallèle le parler et le chanter.

Les exercices proposés (préparation corporelle, articulation, respiration, intonation et vocalises) sont à aborder en fonction :

-des composantes du chant : texte, mélodie, rythme (écarts de notes et difficultés mélodiques de la partition…).

-des caractéristiques de la musique : la hauteur (amplitude, tonalité et écarts), la durée (pulsation et tempo), le timbre (des voix et des instruments), l’intensité (le volume ou encore nuances : pianissimo, piano, mezzo, mezzo forte, forte, fortissimo, crescendo ou decrescendo), le rythme.

La qualité d’écoute est essentielle en veillant à se servir d’un outil d’écoute de qualité. Se servir le plus possible du CD pour garder la justesse. On peut demander à un élève de redonner la note de départ.

Les critères de choix d’une œuvre sont à mettre en lien avec d’une part les composantes du chant et le niveau d’exigence et d’autre part avec les objectifs du chant et les liens avec les progressions.

La gestique du meneur de chant doit être travaillée pour ne pas quitter son rôle et rester en enchaînement constant dans le chant. Les gestes sont ronds, souples et dirigés vers le haut.

Le chant doit être connu et maîtrisé par le meneur de chant : son interprétation, sa justesse et le niveau sonore.

Dans la situation d’apprentissage de chants à plusieurs voix (polyphonie et canons) il est essentiel de cibler les attentes, de veiller à procéder étape par étape mais monter les 2 voix en même temps. La tenue du point de rencontre et à travailler de façon isolée et dans la tenue pour préparer le canon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :