Musique et littérature à l'école

par Focibels  -  6 Septembre 2017, 16:22

Musique et littérature à l'école

Objectifs

 

Production écrite

  • Libérer l’imaginaire à partir d’une ambiance sonore
  • Décrire un personnage en situation et parler de     ses émotions

Vocabulaire

  • Les émotions

Production orale

  • Lecture expressive
  • Discuter de l’importance de la musique et de ce qu’elle dit de la personnalité de celui qui la compose ou l’apprécie

Littérature et musique

Littérature et musique sont deux formes de langage très différentes qui n’ont cessé de s’influencer l’une l’autre. On leur prête d’ailleurs une origine commune. En effet, les premières œuvres littéraires étaient souvent chantées ou accompagnées en musique, comme en témoigne la figure mythique d’Orphée, le poète-musicien qui déclame sa poésie au son de sa lyre. Par la suite, les deux arts se sont éloignés mais ont continué à entretenir des liens étroits.

Ainsi, tandis que la musique emprunte ses thèmes à la littérature et tente parfois elle aussi de raconter des histoires (Le carnaval des animaux (1886) du compositeur romantique Camille Saint-Saëns par exemple), nombreux sont les romans qui mettent en scène des personnages de musiciens ou de compositeurs (Comme Marin Marais et Monsieur de Sainte-Colombe dans Tous les matins du monde (1991) de Pascal Quignard).

Certains auteurs ont également cherché à s’inspirer de formes musicales pour construire leur œuvre. Dans Les variations Goldberg (1981), Nancy Huston applique le principe des variations à l’architecture de son roman.

Déroulement des ateliers

Remue-méninge

Faire discuter du rapport à la musique. Quel genre de musique aimez-vous ? Dans quelles circonstances écoutez-vous de la musique ? Y a-t-il des musiques que vous écoutez dans des circonstances particulières ? (des musiques pour se sentir bien, des musiques pour pleurer, des musiques lorsque l’on est en colère, etc.). D’après vous, certains genres musicaux se prêtent-ils mieux à certains types d’émotions, à certains contextes ? Lesquels ?

Faire écouter l’œuvre et questionner les émotions mais aussi la structure.

S’exercer

Faire écouter un extrait audio d’une musique (si possible instrumental pour que les paroles n’influencent pas la réception). Quelques pistes possibles :

  • Claude Debussy (1862-1918), La mer (1905) : œuvre symphonique pour orchestre qui tente de traduire en musique les mouvements de la mer (3 parties : « De l’aube à midi sur la mer », « le jeu des vagues », « le dialogue du vent et de la mer »)
  • Maurice Ravel (1875-1937), Le Boléro (1928) : musique de ballet pour orchestre dont le rythme et le tempo restent invariables. Les variations dépendent uniquement des instruments qui s’ajoutent, de la montée en intensité du son et de la fin assez brutale.
  • Yann Tiersen, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001) (bande originale du film du même nom). Des musiques souvent très appréciées et qui expriment selon les morceaux toutes sortes de sentiments (joie, mélancolie, etc.).

Éviter de donner trop de renseignements sur la musique elle-même avant de passer à l’écriture pour ne pas brider l’inspiration, vous pourrez toujours donner les références de l’œuvre après l’écriture.

Demander ensuite aux élèves d’associer des éléments à cette musique en complétant un tableau. (Bien entendu, il ne saurait y avoir de bonne ou de mauvaise réponse, il s’agit seulement de laisser parler sa sensibilité, son imagination.)

Ecrire

Annoncer qu’ils vont maintenant devoir imaginer des phrases à partir de la musique qu’ils ont écoutée. Ils peuvent bien entendu s’appuyer sur les éléments du tableau, mais il n’est pas forcément nécessaire qu’ils les intègrent tous.

Lire avec eux la consigne (voir fiche) : « Imaginez que cette musique raconte une histoire. Laquelle ? Pour vous aider, vous pouvez :

  • Inventez un personnage. (Donnez-lui un nom, décrivez-le rapidement.)
  • Décrire l’endroit où il se trouve.
  • Quelle est l’atmosphère ? (Vous pouvez choisir de mettre en valeur cette atmosphère par le choix des couleurs.)
  • Que fait le personnage ?
  • Que ressent-il ?
  • Pourquoi ?
  • Lorsque la musique change (plus rapide, plus lente, tonalités plus tristes, plus joyeuses…), imaginez ce qu’il se passe.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez faire intervenir un animal…

Faire écouter la musique une nouvelle fois. (Si les conditions de travail le permettent on peut se servir du coin écoute avec plusieurs casques pour permettre d’écouter à volonté mais sinon une écoute collective est possible).

Présenter

Demander aux élèves de lire leur texte. On peut faire des groupes de 3 ou 4. Selon le niveau, les encourager à lire de manière expressive.

Ont-ils imaginé des choses très différentes ? Y a-t-il des points communs ?

L’exercice leur a-t-il semblé facile ou non ? Pourquoi ?

Ont-ils aimé cette musique ?

Grille d’auto-évaluation de la tâche

Proposer aux élèves de faire le point sur leur production à partir d’une grille en s’interrogeant sur les objectifs de l’atelier et s’ils pensent les avoir remplis.

 

Exemple d’outil pour les élèves :

 

1. Écoutez le morceau musical. Laissez-vous porter par votre imagination et complétez le tableau ci-dessous en associant des éléments à cette musique :

Époque

 

Lieu

 

Couleurs

 

Animal

 

Émotions

 

Un ou des personnages

 

Élément climatique ou atmosphérique (pluie, orage, soleil, brouillard, vent...)

 

2. Imaginez que cette musique raconte une histoire. Laquelle ? Pour vous aider, vous pouvez :

Inventez un personnage (Donnez lui un nom, décrivez-le rapidement).

Décrivez l’endroit où il se trouve.

Quelle est l’atmosphère ? (Vous pouvez choisir une atmosphère par le choix des couleurs.)

Que fait le personnage ?

Que ressent-il ? Pourquoi ?

En fonction de l’évolution de la musique (plus rapide, plus lente, tonalités plus tristes, plus joyeuses, plus dramatiques…), imaginez l’évolution de la situation.

Pour aller plus loin

 

Des albums jeunesse sur la musique

  • Le petit chasseur de bruits Les belles histoires des tout-petits
  • Dix petits lapins Editions Gautier-Languereau
  • Loup y es-tu ? Sylvie Auzary-Luton Ed Kaléidoscope
  • J'aime la galette Martine Bourre Ed Didier
  • Lundi matin Martine Bourre Ed Didier Jeunesse
  • Pas de violons pour les sorcières Catherine Fogel Joëlle Jolivet Ed Seuil Jeunesse
  • Pierre et le loup Ed Folio benjamin
  • Juke-Box David Merveille Ed du Rouergue
  • Le Rythme de la rue Jinda England Letizia Galli Ed Circonflexe
  • Sophie et la vache musicienne Geoffroy de Pennart Ed Kaléidoscope
  • Piccolo le pénible Didier Lévy Benjamin Chaud Ed Albin Michel jeunesse
  • L'oiseau qui ne savait pas chanter Satoshi Kitamura Ed Gallimard Jeunesse
  • Cinq souris sans soucis Chisato Tashiro Ed Minedition
  • Les cinq affreux Wolf Erlbruch Ed Milan
  • Les musiciens de Brême Hans Wilhelm Ed kaleidoscope
  • Little Lou Jean Claverie Gallimard Jeunesse

Bibliographie pour les enseignants : Des œuvres inspirées par la musique

 

Pascal Quignard, Tous les matins du monde (1991) : Au XVIIe siècle, le violiste Monsieur de Sainte-Colombe, bouleversé par la mort précoce de sa femme se réfugie dans la musique. Un jour, il rencontre un jeune homme, Marin Marais, qui voudrait suivre ses cours. Ce très beau roman a par ailleurs été adapté au cinéma par Alain Corneau (1991).

 

Nancy Huston, Les Variations Goldberg (1993) : Au cours d’une soirée, Liliane Kulainn se met au piano et joue les célèbres Variations Goldberg de Bach. Chaque chapitre du roman présente les pensées et les réactions d’un personnage de l’assistance. Le roman devient ainsi une sorte d’équivalent narratif des Variations.

 

Roland Brival, Biguine Blues (1999) : À la Martinique, l’histoire d’un vieux chanteur sur le chemin de la mort qui croise deux gamins sur le chemin de la vie…

 

Henri Lopès, Le lys et le flamboyant, (1997) : L’histoire d’une métisse congolaise qui mène une carrière de chanteuse entre le Congo et la France dans la deuxième moitié du xxe siècle.

 

Erik Orsenna, Histoire du monde en neuf guitares (1996) : Un jeune homme veut revendre une guitare à un luthier. Celui-ci lui conseille de n’en rien faire. À partir de là, le jeune homme commence à en rêver la nuit, chaque rêve l’entraînant à une autre période de l’histoire de l’homme et de la guitare.

 

Andrei Makine, La musique d’une vie (2001) : L’histoire d’un Russe promis à un brillant avenir de pianiste mais dont le destin est brisé lorsque le jour de son premier concert, en mai 1941, ses parents sont arrêtés et qu’il doit fuir la folie du stalinisme.

 

Emmanuel Dongala, Jazz et vin de palme (1982) : Dans la nouvelle qui donne son titre au recueil, des extraterrestres envahissent la terre… Ils seront finalement vaincus par le vin de palme et la musique de John Coltrane. Un texte jubilatoire, considéré comme la première œuvre de science-fiction africaine. L’influence du jazz et de la musique est également très présente dans les autres nouvelles.

Exemple de dossier pédagogique sur l'album : "La chenille qui fait des trous" de Eric Carles. Mise en scène par Pascal Péroteau à l'occasion du dispositif : "Du spectacle plein les mirettes" des communautés des communes de St Porchaire et de Gémozac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :